WONDJINA

WONDJINA, ce sont les esprits aborigènes de la pluie et des nuages. Ce sont les premières gouttes de la vie descendus sur terre par la voie lactée. Ce ne sont pas vraiment des humains, ils naissent dans le temps du rêve, ressemblent aux humains même s’ils sont encore sans bouche. Les Wondjina sont la force de l’eau et le début de la vie. Refaire ce chemin en tant qu’humain, dans son temps de la naissance à l’épanouissement, humblement et joyeusement comme une goutte d’eau cherchant sa fluidité sur le sol, dans l’air, dans l’eau.Dans un instant de danse, le mouvement de la vie dans le fond des eaux, portés par la musique de Vilayat Khan et Munir Khan, Bilaskhani todi.

Danseurs: Laura Doremus et Tristan Curco / Photos: Christophe Graff